Remplacement des durits de freins PDF Imprimer Envoyer

Introduction.

    Les propriétaires expérimentés de motos et les mécaniciens vous diront que purger des freins est facile. Ca l'est, mais il y a une abondance de potentiel d'erreurs ! Ce reportage-photos a pour but de vous aider à comprendre ce qu'il faut faire et comment s'y prendre mais n'est en aucun cas responsable d'un problème que vous pourriez rencontrer.
    Si par ailleurs vous ne vous sentez pas capables d'effectuer le travail par vous-mêmes, n'hésitez pas à contacter un dealer professionnel pour effectuer le travail à votre place.



Avant de commencer.

    Examinez la disposition de la conduite de freins avant d'essayer de la remplacer, histoire de vous familiariser avec celle-ci et savoir comment la remplacer par le nouveau set de durits.
    Si vous avez peur d'oublier par où passe la durit d'origine, prenez note sur un bout de papier du chemin qu'elle emprunte entre le maître-cylindre et l'étrier.

    Bien qu'il soit possible de purger des freins soi-même, il est recommandé et bien plus facile de le faire à deux (un qui actionne le levier de frein pendant que l'autre ouvre et ferme la vis de purge).



Vous aurez besoin :

    - De liquide de freins « frais » (c'est-à-dire non encore utilisé) et propre, qui aura reposé pendant une nuit.
    Evitez de secouer la bouteille de liquide de freins, ceci a pour effet de créer des petites bulles d'air qui iront se placer dans la conduite et qui seront difficiles à purger. Veillez donc à manipuler le moins possible et le plus précautionneusement possible le liquide de frein.
    - D'un morceau de tuyau en plastique transparent d'un diamètre qui permet de le placer sur les vis de purge.
    - D'un bocal en verre (dans lequel va le tuyau) afin de voir les bulles d'air sortir du système de purge.
    - D'une seringue de grande capacité.

    Il serait bon de couvrir les alentours des étriers et du maître-cylindre afin de protéger des débordements ou éclaboussures accidentelles. Le liquide de freins est très corrosif.
    Veillez à ce que les alentours des étriers et du maître-cylindre soient les plus propres possibles pour éviter que des saletés ne passent dans le circuit.




Vidange des durits existantes .

 

    Ouvrez le réservoir d'huile du maître-cylindre et apsirez à l'aide de la seringue le liquide du réservoir, placez le tuyau en plastique sur la vis de purge et ouvrez celle-ci doucement. Placez l'extrémité du tuyau dans le bocal en verre.





    !!!!! Il n'est pas impossible que la vis de purge soit « soudée » à l'étrier. Les vis en « métal mou » et les étriers en alliage souffrent naturellement de corrosion électrolytique, et le sel et l'eau ne font qu'augmenter le phénomène. Si c'est le cas, saisissez l'opportunité du démontage pour remplacer les vis de purge d'origine par des modèles en inox.


    Une fois le tuyau en place et la vis de purge ouverte, pompez doucement avec le levier de frein pour évacuer la plupart du vieux liquide avant d'enlever les anciennes durits.
    Lorsque vous remarquez que pratiquement plus de liquide ne sort de la vis de purge, dévissez les banjos (les raccords) des étriers et enlevez les durits.



    /!\ Faites attention de ne pas éclabousser la peinture de votre moto avec du liquide. Et si c'est le cas, essuyez-le immédiatement.



Remplacement du système.

    Vérifiez que les nouvelles durits soient bien de la même longueur que les origines et placez-les de la même manière que les anciennes.



Amorçage / remplissage du système.

    Dans le cas des systèmes à doubles disques (ce qui nous concerne pour l'avant), il est conseillé de purger un étrier à la fois, et de commencer par l'étrier le plus éloigné du maître-cylindre (c'est-à-dire généralement le gauche).



Façon n° 1 (La manière théorique).

    Placez le tube en plastique sur la vis de purge et mettez l'extrémité du tube dans un bocal en verre préalablement nettoyé.
    Versez du liquide de frein dans le bocal pour immerger le bout du tuyau afin que celui-ci n'aspire pas d'air lorsque vous relâcherez le levier de frein.

    Remplissez le réservoir du maître-cylindre de liquide neuf, ouvrez la vis de purge et commencez à pomper lentement avec le levier de frein. Pompez suffisamment lentement pour donner le temps au liquide d'être pompé dans le système et ceci sans générer de bulles d'air émanant d'une aspiration trop brusque.
    Gardez un œil sur le réservoir et veillez à ce que le niveau du liquide de descende pas en dessous du niveau minimum, auquel cas vous aspirerez de l'air dans le système.
    Du liquide peut éventuellement être lui aussi aspiré dans le système par le tuyau se trouvant dans le bocal. C'est bien mais là aussi, veillez à ce que le niveau du bocal ne baisse pas de trop et que le bout du tuyau soit toujours bien immergé.

    En principe, le remplissage du système ne demande pas beaucoup d'actions du levier de freins.

    Une fois que la vis de purge rejette du liquide de frein en majorité et plus de bulles d'air, c'est que le système est rempli.

    Fermez les vis de purge.



Façon n° 2 (La manière la plus pratique et efficace).

    L'amorçage du système décrit dans la façon n° 1 est la manière décrite par tous les manuels d'entretien et les fabricants de durits de freins.

    Cependant ce système (bien que prévoyant un amorçage rapide EN THEORIE) est plutôt fastidieux et extrêmement long à effectuer.

    C'est pourquoi nous allons vous donner une variante nettement plus simple et rapide, et qui génère moins de bulles d'air à purger par la suite.

    Munissez-vous du même tuyau en plastique que celui décrit plus haut et prenez une seringue de grosse capacité achetée dans une pharmacie.

    Remplissez la seringue de liquide de frein, placez le tuyau en plastique à l'extrémité de la seringue et fixez l'autre bout du tuyau sur la vis de purge de l'étrier.

    Ouvrez la vis de purge et poussez lentement avec la seringue le liquide dans l'étrier. Une fois la seringue vide, fermez la vis de purge, retirez la seringue du tuyau, re-remplissez là et recommencez l'opération jusqu'à ce que le réservoir se remplisse de liquide.



    Dès que le liquide arrive dans le réservoir, arrêtez et faites la même chose avec l'étrier le plus proche du maître-cylindre. Le réservoir va se remplir.

    Cette manière à deux avantages :

    - Elle vous permet de gagner un temps considérable.
    - En poussant le liquide de bas en haut dans le système, l'air est chassé naturellement vers le haut pour sortir par le réservoir et non pas poussé vers le bas alors qu'il cherche à remonter.
    Ce qui rend la purge ultérieure beaucoup plus facile et efficace !!!


Purge du système.

    Ouvrez la vis de purge de l'étrier le plus éloigné du maître-cylindre. Vous n'avez besoin que d'ouvrir d'un demi-tour et en même temps pressez le levier de frein.





    Une fois le levier à fond, conservez-le dans cette position. Vous devriez voir des bulles d'air sortir du tuyau en plastique.
    Il est possible que des résidus de vieux liquide sortent. Le vieux liquide à une couleur allant d'un blanc sale à brun ou noir.
    Fermez la vis de purge et relâchez le levier.
    Recommencez l'opération en gardant un œil sur le niveau du réservoir et ce jusqu'à ce que plus aucune bulle ne sorte du tuyau.

    Effectuez ensuite la même opération avec l'étrier le plus proche du maître-cylindre puis refermez le réservoir après avoir vérifié que le niveau d'huile est proche du maximum. Au besoin, rajoutez un peu de liquide.

    Maintenant que tout est fait, vous devriez avoir un touché du levier ferme et solide. Plus aucune sensation spongieuse ni molle et le levier doit avoir une courte distance d'exécution.

    Si ce n'est pas le cas, vérifiez que tous les banjos sont biens serrés et qu'il n'y a pas de fuites de liquides aux étriers, et que les vis de purges sont bien serrées.

    Dans le doute, rendez-vous chez un garagiste moto pour faire effectuer la purge.

    !!!!!!!! Sur certains modèles d'étriers (mais pas sur les TL, heureusement) il est arrivé que la vis de purge ne soit pas situées sur le point le plus haut de l'étrier. Ce qui rend impossible l'évacuation totale de l'air.
    Dans ce cas, démontez les étriers de la fourche et placez les dans une position qui place la vis de purge sur le point le plus haut.
    Pensez à placer un élément entre les plaquettes de frein pour éviter que les pistons n'aillent trop loin lors de la purge.




Check final.

    Revérifiez visuellement que tout est en ordre avant le premier test à moto. Et il s'agit bien d'un « test »… faites quelques mètres lentement et freinez, recommencez l'opération 4-5 fois puis ramenez la moto au garage et vérifiez s'il n'y a pas de fuites d'huiles. Vérifiez une dernière fois que le touché du levier est toujours bien dur et consistant et que la course du levier est toujours très courte.

    Revérifiez après avoir parcouru quelques mètres à moto que les durits sont bien à leur place, qu'elles ne sont pas tordues ou trop tendues, checkez une dernière fois le serrage des banjos et des vis de purges.

    Tout est OK ?... Parfait !... Vous voilà avec de superbes et efficaces « durits aviation » !

    Bonne route à tous !!!

    Merci à Killtman

     

    Pour en Discuter - Cliquer ICI

 
Design by Next Level Design / Script by Joomla!